Non classé

« LA FRUGALITE HEUREUSE » : épisode 2

« LA FRUGALITE HEUREUSE »

 

Episode 2 : la démarche

 

Entre Pierre Rabhi et Navi Rajou, entre optimisme et frugalité, entre conscience des enjeux et foi dans la capacité de l’homme à transcender les difficultés, notre frugalité heureuse se fraie un chemin.

Nous allons examiner dans ce deuxième épisode la démarche qui doit nous permettre d’atteindre nos objectifs de qualité dans un cadre contraint et … frugal.

Comment une commune peut-elle réussir son opération de développement :
      ¬  En répondant aux besoins de sa population…
      ¬  En appliquant les meilleurs standards de qualité…
      ¬  Sans se ruiner.

Telle est bien l’équation du développement dans nos petites communes.

Le Clos des Dandillons - Azay-le-Rideau (37)

Le Clos des Dandillons – Azay-le-Rideau (37)

Les paramètres de la démarche communale :

¬  Le marché. Une obsession : celle de la satisfaction du client final. En cela notre démarche correspond bien aux principes de la révolution numérique en cours. Le préalable indispensable et l’horizon indépassable de notre démarche sera bien la satisfaction du client final. A ce titre, trois items sont à distinguer :

 un prix : les moyens que peuvent consacrer les acquéreurs. Tout dépassement de 5 000 € du prix marché nous met hors-jeu.
•  un produit qu’ils attendent. Si le client désire habiter une résidence individuelle il sera inutile de s’entêter à lui proposer un collectif.
•  une qualité : environnementale, architecturale, conviviale, paysagère etc. Nous verrons au fil des exemples que la qualité n’est aucun cas antinomique de la maîtrise des coûts.

¬  Les équilibres économiques : une éthique. La commune dans le contexte actuel de rareté budgétaire ne peut se permettre aucun « dérapage non contrôlé » ; elle peut accepter un bilan déséquilibré sous réserve que le produit de la taxe d’aménagement ou des taxes foncières et d’habitation compensent ce déséquilibre.

¬  La maîtrise communale : une nécessité. La maîtrise des coûts et la volonté qualitative se déclinent rarement dans des montages privés, pour ces petits marchés. La maîtrise d’ouvrage communale (dite régie) constitue un passage quasi obligé soit pour des raisons d’économie soit par volonté de maîtrise soit enfin pour les deux raisons cumulées.

espace-convivial

Le Clos des Dandillons – Azay-le-Rideau (37)

¬ Une assistance au maître d’ouvrage, compétente et consciente des enjeux. Des compétences juridiques, économiques, immobilières sont indispensables pour permettre à la commune de disposer d’une aide à la décision efficace, de programmer, de franchir les divers obstacles et de suivre la réalisation. Cette AMO devient le partenaire naturel des élus.

¬  Une démarche « bottom up » : qui part d’une analyse des besoins et moyens des futurs résidents, qui en induit des produits adaptés, puis un montant de dépenses à ne pas dépasser au regard des moyens de la commune, et qui propose des qualités d’aménagement simples compatibles avec l’économie du projet retenu.

¬  La recherche d’innovations comme moteur de la démarche : suppression des trottoirs, usage du végétal pour éviter les murets, coûteux, diminution des surfaces réservées aux voiries, présence de lieux de convivialité, formes urbaines nouvelles plus intimes, mutualisation des services, recours aux technologies les plus prometteuses, utilisation de ressources locales gratuites comme des pierres des champs pour les murets etc. …

voirie-noues

Le Clos des Dandillons – Azay-le-Rideau (37)

¬  Une démarche participative et collaborative : collaborative en ce qu’elle doit, dès le démarrage de la réflexion, impliquer tous les acteurs de la chaîne : constructeurs, agents immobiliers etc. Participative, en ce qu’elle doit s’appuyer sur une réelle mobilisation des forces vives locales : services communaux, habitants, futurs résidents. La commercialisation des terrains ou logements devra utiliser les moyens numériques et permettre d’économiser des frais intermédiaires importants comme les honoraires de commercialisation.

Au prochain épisode : des exemples

Lien vers l’épisode précédent : épisode 1 : le principe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>