Non classé

Suite de notre périple en Hollande : Kersentuin

Suite de notre périple en Hollande : Kersentuin

 

Nous voulions aller à Culemborg ! Mais nous nous sommes laissés conduire par Cecilia au petit îlot de « Kersentuin », dans le quartier Leidsche Rijn ‐ Utrecht.

Plan Atalantahof-Utrech

Plan Atalantahof-Utrech

Cliquer sur les images pour les agrandir

4_accueil amphitheatre

Accueil dans un amphithéâtre

Application rigoureuse d’une planification nationale 1995-2015, le grand quartier comprend 30 000 logements, dont 30% de locatifs sociaux, en périphérie Ouest de Utrecht.

2_VUE AERIENNE

Vue aérienne

3_Kersentuin_PLAN

Plan de Kersentuin

La conception repose sur l’armature fonctionnelle des infrastructures :

  • gestion des eaux de pluie par un réseau de canaux,
  • réseau de chauffage,
  • action forte en faveur des ENR,
  • maisons connectées aux réseaux séparés d’eaux usées et claires,
  • trois nouvelles gares ferroviaires et de bus,
  • vaste réseau destiné uniquement aux vélos,
  • utilisation de la voiture découragée,
  • équipements sportifs, jardins partagés…

Ruelle nord-sud

Ruelle nord-sud

cour jardin

Cour jardin

Salle Commune

Salle Commune

Eté 1996 : deux couples créent un collectif d’habitation pour 5 familles.

En 1998, 70 personnes ont défini les orientations d’un îlot résidentiel de maîtrise d’ouvrage privé. Au milieu du vaste projet, comme des grands, ils ont programmé, esquissé, mise en œuvre et régulé un micro-quartier taillé sur mesure. Loin d’être fermé sur lui-même, recroquevillé dans ses aspirations à l’autogestion, l’îlot a son quota de locatifs sociaux, dont le turn-over (faible) enfante à chaque départ déchirant de nouveaux prophètes du « do it yourself ».

En 2015, ils sont devenus 93 ménages.

Avouons-le, ces lointains cousins gaulois nous ont charmés.

Jeroen est à l’image du quartier : saine fierté du travail bien fait, une grande simplicité, un sens pratique et organisationnel redoutable, la quiétude, un sens de l’humour détaché, et une espièglerie enfantine que l’on retrouve dans les détails des aménagements extérieurs.

Jeroen dans son bosquet

Jeroen dans son bosquet

Comme Jeroen le résume : notre graal était « Vivre au camping ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>