Comment fonctionne un vélo électrique ?

Publié le : 22 juin 20224 mins de lecture

Un vélo à assistance électrique est un type de vélo équipé d’un moteur, d’une batterie et d’autres éléments électriques. Son principal objectif est de soutenir le cycliste. Ce dernier est un véhicule hybride, combinant ainsi l’énergie du moteur électrique avec l’énergie de l’utilisateur. Au-dessus de 6km/h, un vélo électrique ne fonctionne que lorsque le cycliste pédale.

Le fonctionnement du vélo électrique

Le vélo électrique fonctionne comme tous les vélos ordinaires. Vous devez avant tout activer les fonctionnalités d’accessibilité en appuyant sur un interrupteur ou en tournant une clé. Après cela, vous pouvez l’user en changeant de vitesse comme un vélo normal sauf si vous optez pour un modèle avec une transmission automatique. Ainsi, vous avez la possibilité de préférer de modifier le degré d’assistance. Le plus assuré est le système avec un niveau d’assistance bas par défaut.

Selon le système, le niveau de l’assistance permet de contrôler :

  • Premier système : rapidité de coupure du moteur entre 10 et 20 km/h
  • Deuxième système : la puissance donnée au moteur électrique, le moteur permet de rouler à 25 km/h dans ce contexte.

Si vous voulez continuer à faire du vélo pour de plaisirs ou si le vélo est votre passion, optez pour le premier système.

Le deuxième système peut être amusant si vous faites du vélo dans le secteur d’une pratique d’exercice.

Vélo électrique : très écologique

Dans un contexte de notion grandissante de pollution, rouler à vélo électrique, autrement dit VAE est une action écologique. L’utilisation massive des vélos électriques est nécessaire pour l’environnement. En fait, les vélos électriques aident à diminuer les embouteillages dans les villes et à réduire les niveaux de pollution. Ce type de véhicule propage très peu de particules fines, de gaz et n’emmène pas de nuisance sonore. Dès lors, la circulation des vélos électriques est pratique, et vous vous mettrez au travail rapidement et en toute sécurité. Sachez également que l’utilisation d’un vélo électrique ne consomme que peu d’électricité et ne procure pas de dioxyde de carbone.

La batterie : un élément principal du VAE

L’autonomie du vélo électrique ou VAE pourra arriver à 200 km et se recharge sur une prise seulement en quelques heures. Cette batterie semi-passive économise de l’énergie, parce que le moteur ne marche que quand vous devez pédaler. Lorsque vous freinez, il s’éteint automatiquement. De plus, la batterie d’un vélo électrique est recyclable. Si vous êtes contre le nucléaire, sélectionnez une convention garantissant que l’énergie consommée est fabriquée par une éolienne. C’est un peu coûteux, mais on suppose où on en est.

Plan du site