Quel est l’impact écologique des transports urbains ?

Publié le : 22 juin 20223 mins de lecture

L’écologie, un sujet qui est actuellement sur toutes les lèvres face aux nombreux problèmes environnementaux. Le transport urbain est l’une des plus grandes sources de pollution dans le monde. Outre la pollution de l’air, il y a aussi la pollution sonore, la pollution de l’eau et les encombrements générés par les transports urbains.

Les émissions de gaz nocifs !

Dans la communauté actuelle, la majorité des véhicules utilisés dans le transport urbain sont équipés d’un moteur thermique. Le fonctionnement de ces moteurs nécessite l’utilisation de combustibles fossiles, ce qui peut entraîner l’émission de gaz nocifs pour la santé humaine. Comme vous le savez probablement, le dioxyde de carbone est l’un des éléments les plus destructeurs de la couche d’ozone. En France, les transports sont responsables de l’émission de 33 % du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Selon les chiffres d’une agence européenne pour l’environnement, on sait que les véhicules particuliers sont responsables de 44% des émissions de dioxyde de carbone, de plus de 18% pour les camions et les bus, de plus de 8% pour les véhicules utilitaires légers et de moins de 1% pour les deux-roues.

Les impacts écologiques sur la qualité de l’air !

D’un point de vue écologique, il est bien connu que les transports sont la principale source de particules fines qui vont polluer l’air extérieur. Il faut savoir que l’OMS a déclaré ces particules comme étant cancérigènes pour l’homme. En France, être exposé à ces particules a un impact direct sur l’espérance de vie. Il faut savoir que des particules comme les PM 2,5 peuvent réduire votre espérance de vie de huit mois, et que les PM 10 sont des particules qui sont responsables de décès prématurés à hauteur de 6%. Les particules fines présentes dans l’air extérieur provoquent également des séquelles sur plusieurs aspects de la santé, comme les pathologies respiratoires ou les maladies vasculaires.

Les nuisances sonores !

Les transports urbains sont évidemment associés à la pollution sonore. Le vrombissement des moteurs, les coups de klaxon et d’autres facteurs liés aux transports provoquent des nuisances sonores. En France, plus de dix millions de personnes sont exposées à des nuisances sonores de 65 dBA et plus, et trois millions de personnes sont exposées à des bruits de 70 dBA et plus. En effet, l’exploitation d’un véhicule de transport routier génère plusieurs sources de bruit. Il s’agit notamment du bruit des roues, du bruit de contact des rails dans le transport ferroviaire, du bruit de freinage et du bruit des moteurs diesel. Dans le transport aérien, il y a également le bruit généré par les groupes moteurs et les phases d’atterrissage et de décollage. Il existe aussi des nuisances sonores dans le transport maritime. Il faut savoir que les transports urbains ont aussi des impacts négatifs sur l’environnement aquatique.

Plan du site